NumisBids
Your Portal for Coin Auctions
  
Chaponnière & Firmenich SA
Auction 9  22 Oct 2017
Presale bidding closes in 1 days 17 hr 0 min

Lot 67
  CHF
     Find similar lots
Starting Price: 50000 CHF
Minimum bid: 50000 CHF

Email Print

ROMAN EMPIRE

Nero, 54-68. Aureus 66-67, Roma. Obv. IMP NERO CAESAR - AVGVSTVS. Laureate head of Nero right with a beard. Rev. IVPPITER - CVSTOS. Jupiter sitting left on a throne, partially draped. He is holding vertically a long scepter in his left hand and a fulmen in the right. RIC 63; Calicó 413; BMC 77-78; BN 231-232. AU. 7.35 g.
Nice AUFrom the Boscoreale hoard, abandoned during the eruption of Mount Vesuvius in 79, and unearthed in 1894.

Ex. Ratto funds, ca. 1950.
Ex. Biaggi de Blasys collection, Ratto and Bank Leu, 1978, n° 228.
Ex. Rauch auction 102, 7 november 2016, lot 45.
Les monnaies furent rapidement dispersées, puis acquises par les meilleurs marchands de l'époque. Neveu du terrible Caligula, Néron est affublé d'une pire réputation encore. Cruel et paranoïaque, il persécuta tous ceux qui se mirent en travers de son chemin, chrétiens, sénateurs, généraux ou simples citoyens mécontents de ses abus.
Les aurei de Néron ne sont pas rares, en effet, chaque année, de nombreux exemplaires sont proposés aux enchères. La plupart sont de médiocre conservation : ces monnaies d'or ont longtemps circulé et l'on en retrouve dans des trouvailles monétaires largement postérieures à leur émission.
Parmi ces aurei, quelques-uns seulement sont en parfait état. Tous ou presque ont un point commun : ils proviennent du mythique trésor de Boscoreale. Notre aureus offre un portrait d'une qualité rarement atteinte sur l'or de Néron. On peut même considérer qu'il est le plus bel exemplaire en mains privées pour ce type monétaire. La pièce présente par ailleurs une délicate patine rougeâtre. Cette coloration caractérise les monnaies en or provenant du trésor de Boscoreale. Elle est due à un échauffement intense de l'atmosphère puis à son confinement.
La localisation du lieu de trouvaille ainsi que la date d'enfouissement du trésor expliquent cette singularité : Boscoreale se situe à moins de dix kilomètres du Vésuve, à mi-chemin de Pompéi, et l'abandon de la trouvaille remonte à son éruption, le 24 août 79. Un millier de monnaies en or a été découvert en 1894 dans l'ancienne citerne d'une riche villa romaine. Accompagnées d'une centaine de pièces d'argenterie (près de 30 kilogrammes), elles avaient été dissimulées là par leur richissime propriétaire, pensant à juste titre ainsi permettre leur sauvegarde du feu. L'argenterie est aujourd'hui exposée au Louvre et fut acquise dès 1896 par le musée français pour l'incroyable somme de 500.000 francs or, grâce à un don spectaculaire du banquier Edmond de Rothschild, faisant de lui l'un des premiers mécènes modernes.
La maison Ratto, implantée à Milan et à Paris, en vendit bon nombre et c'est certainement auprès d'elle que le célèbre collectionneur suisse Leo Biaggi de Blasys (1906-1979) se porta acquéreur de cet exemplaire. Cette possibilité est d'autant plus probable que Marco Ratto était un proche et surtout le principal conseiller de Leo Biaggi, et que sa famille est considérée comme la plus importante lignée des numismates professionnels du XXe siècle.

La collection Biaggi était composée de près de 2000 monnaies romaines en or du plus haut niveau. Décrite comme exceptionnelle par les rares personnes ayant pu la voir, elle n'a jamais été publiée. Contrairement à la plupart des collections majeures, elle n'a pas été vendue aux enchères mais achetée en bloc par la banque Leu et les Ratto en 1978, moins d'un an avant le décès de Leo Biaggi. Régulièrement, des exemplaires apparaissent sur le marché. Ils sont généralement acquis à grands frais par des amateurs désirant réunir dans une même monnaie la beauté, une qualité de conservation irréprochable et un pédigrée parmi les plus prestigieux.



Question about this auction? Contact Chaponnière & Firmenich SA